Les méfaits du tabac sur la peau

Les effets néfastes du tabac sur la peau s’accumulent au fil des ans, proportionnellement au nombre de cigarettes allumées chaque jour. Les premiers signes de dommages commencent à se manifester après les dix premières années. Cela signifie, malheureusement, que les premiers signes sont souvent visibles à partir de l’âge de trente ans. En effet, le tabagisme s’installe de plus en plus souvent à l’adolescence.

Mais comment les cigarettes accélèrent-elles le processus de vieillissement de la peau ?

Tout d’abord, il faut considérer que l’action vasoconstrictrice de la nicotine prive la peau de nourriture. Cela compromet l’oxygénation du derme et l’arrivée des micro-éléments essentiels au renouvellement de l’épiderme, comme la vitamine A.

La situation est aggravée par les plus de quatre mille composés chimiques toxiques issus de la combustion du tabac, qui sont particulièrement dommageables pour les fibres de collagène et d’élastine présentes dans les couches profondes de la peau, essentielles pour assurer sa tonicité et son élasticité. En outre, on observe une augmentation légère mais non négligeable de la température à proximité des lèvres. Le résultat ? La peau s’appauvrit, se déshydrate et se ride, et perd une partie de sa capacité à se réparer.
Le « visage du fumeur » – l’identité du fumeur

Il existe une identité du fumeur, que nous appelons le « visage du fumeur ». Quels sont les signes les plus évidents ?

couleur grisâtre malsaine de la peau du visage ;
apparence ridée ;
la peau sèche, inélastique et déshydratée ;
l’apparition précoce de ces fines rides radiales sur le côté des yeux, plus connues sous le nom de « pattes d’oie », et de la bouche, si redoutées par les dames comme synonymes de « vieillissement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code